Archives de la catégorie ‘CLASSES DE 5è’


Ensemble, Jean-Jacques Goldman

SCHEMA DE CETTE PIECE :

UNISSON CANON1 UNISSON nous l’avons franchi

UNISSON CANON 2 UNISSON               ENsemble

Intro piano – piano            A CAPPELLA            polyphonie courte


Dans le chant « Ensemble » de Jean-Jacques Goldman en 2001, nous allons chanter collectivement à l’unisson, puis en canon, donc en polyphonie, puis un passage a cappella.

Publicités

Polyphonie : Chanter à plusieurs voix différentes

Unisson : Les pupitres chantent la même mélodie à la même hauteur. = Homophonie ou Monodie

A cappella : chanter sans accompagnement instrumental. Contraire : Accompagné

Canon : Forme musicale polyphonique dans laquelle la même mélodie passe d’une voix à l’autre par une entrée en imitation (en décalé)

Un chœur mixte est un ensemble vocal composé d’Hommes et Femmes :

Voix de FEMMES :

Registre aigu        SOPRANE

Registre grave      ALTO

Voix d’ HOMMES :

Registre aigu        TENOR

Registre grave      BASSE


Vidéo : Les Acadiens, Michel Fugain, 1975

Les Acadiens forment une éthnie vivant en Amérique du Nord, généralement dans les provinces canadiennes. Durant le Grand Dérangement de 1755, les Acadiens furent déracinés par les Britanniques ; la plupart s’établirent en Louisiane, où ils sont connus sous le nom de Cadiens.

Dans cette chanson de Michel Fugain, de 1975, on y entend un rythme syncopé dans les couplets et régulier dans le refrain. Cette simplicité permet de mieux retenir le refrain, le rend plus populaire. Encore une fois le rythme structure une pièce.

Paroles :

Y a dans le sud de la Louisiane
Et dans un coin du Canada
Des tas de gars, des tas de femmes
Qui chantent dans la même langue que toi
Mais quand ils font de la musique
C’est celle de Rufus Thibodeaux
Ils rêvent encore de l’Amérique
Qu’avait rêvée leur grand-papa
Qui pensait peu, qui pensait pas

{Refrain:}
Tous les Acadiens, toutes les Acadiennes
Vont chanter, vont danser sur le violon
Sont Américains, elles sont Américaines
La faute à qui donc ? La faute à Napoléon

Le coton c’est doux, c’est blanc, c’est chouette
Pour s’mettre de la crème sur les joues
Mais ceux qui en font la cueillette
Finissent la journée sur les genoux
Et puis s’en vont faire d’la musique
Comme celle de Rufus Thibodeaux
Pour oublier que l’Amérique
C’est plus celle de leur grand-papa
C’est bien changé depuis c’temps-là

{Refrain}

Quand ils ont bossé six jours de suite
Pour une poignée d’dollars dévalués
Ils montent dans la vieille Oldsmobile
Et foncent dans la ville d’à côté
Pour écouter de la musique
Celle du grand Rufus Thibodeaux
Et pour repeupler l’Amérique
A la manière de grand-papa
Y a plus qu’ça qui ne change pas

{Refrain}


Cours à recopier :

Audition de L’oiseau de feu (Igor Stravinsky, 1909-1910)

L’Oiseau de feu est un conte dansé en deux tableaux d’après un conte russe dont la musique a été composée par Igor Stravinski en 1909-1910. Il a été créé à l’Opéra de Paris par les Ballets russes sur une chorégraphie de Michel Fokine.
Ce ballet le rendit célèbre.

Le rythme est essentiel dans ce ballet, puisqu’un ballet est une danse avant tout. Elle exprime différents sentiments : l’agitation, grâce à des rythmes syncopés, des accents importants, et une nuance forte, mais aussi le calme par la suite. Pour la scène finale et le retour du sourire et de la vie, le tempo est rapide et le rythme régulier !
Cette pièce a été utilisée dans le dessin animé «Fantasia 2000» de Walt Disney. La musique est au service de l’image et la met en valeur.

SYNCOPE : C’est un dérèglement rythmique : en musique, on appelle syncope une note attaquée sur un temps faible (la moitié d’un temps) et prolongée sur le temps suivant.


« Le galop », composé en 1925, extrait de la suite n°2 pour petit orchestre d’Igor Stravinsky (1882-1971), compositeur russe.

 

Le travail du rythme est important chez Stravinsky, et ici, il est essentiel dans la construction de cette œuvre :
– il permet de dégager une forme et de diviser l’oeuvre en plusieurs parties
– d’entendre des ruptures (galops / trots) entre une partie « facile » et une autre plus « compliquée » rythmiquement.


Consignes du travail de création :

Choisir un texte d’une chanson existante ou en écrire un, et aménager le rythme de la chanson « Ulysse » de Rydan et l’adapter pour ce texte choisi.

Lors de votre passage vous aurez le droit aux paroles sous les yeux mais vous devrez fournir au professeur l’original de départ avec toutes vos modifications visibles. Vous pouvez supprimer des mots, changer l’ordre des strophes, inventer et rajouter des phrases, etc. …

Voici le play-back d’Ulysse sur lequel vous serez évalués. À télécharger pour vous entraîner : clic droit « enregistrer la cible du lien sous… » et définissez votre répertoire.

Bande son Ulysse

Bon travail !


SEQUENCE 3 : En quoi le rythme est-il important dans la construction d’une oeuvre ?

 

Le rythme : c’est ce qui détermine la durée des notes les unes par rapport aux autres. Il est quantifié par une pulsation , (temps) qui permet de comptabiliser les figures de notes.

figures de notes