Archives de la catégorie ‘CLASSES DE 4è’


Pour la semaine du 29/04/19, chers 4è, vous devez réaliser un exposé oral, seul ou en groupe, sur une musique traditionnelle d’inspiration religieuse de votre choix.

Certaines consignes sont à respecter :

– Seul, l’exposé doit durer 5 min maximum

– En groupe de 3 personnes minimum il doit durer environ 10 min. à 4 (maximum) : 13 minutes. Ne pas aller au-delà.

– Un lien doit être fait entre votre musique et les traditions du pays en question, et sa relation éventuelle avec leur religion

– Vous pouvez utiliser tout support : affiche, projection de photo, réalisation de diaporama (attention, si vous y mettez un fichier audio ou vidéo, pensez à l’apporter, et à ne pas y mettre uniquement le lien !), fichier son, fichier vidéo, photocopies,…

– Votre exposé ne doit pas être une lecture, vous devez en prendre connaissance et vous détacher de votre fiche

– Ne faites pas de copié-collé issu d’un site internet.

 

N’attendez pas la dernière minute pour composer votre groupe, et trouver le sujet de votre exposé. Il n’y a pas que le gospel. Allez voir dans les pays tibétains, orientaux, africains, américains, de l’est, d’Amérique du Sud… La Terre est immense… Les différences religieuses, traditionnelles et culturelles sont incroyablement riches… Prouvez-le !

Publicités

AUDITION D’UNE COMEDIE MUSICALE : « West Side Story », L. Bernstein

West Side Story : L’histoire est inspirée de Roméo et Juliette de Shakespeare. À New York, deux gangs rivaux, les Jets (américains d’origine polonaise) et les Sharks (immigrés d’origine portoricaine), se provoquent et s’affrontent dans le quartier de West Side. Tony, membre des Jets, et Maria, sœur du chef des Sharks, tombent amoureux, mais le couple doit subir les forces opposées de leurs clans respectifs.


Pour comprendre que le metteur en scène a un rôle important, et peut changer notre manière ou non d’aimer un opéra, voici 3 vidéos, issus de 3 mises en scène, du même opéra : « Carmen », de Georges Bizet, du même acte, et de la même scène : « Avec la garde montante » :

Visionnage de 3 extraits de la même scène de Carmen : «Avec la garde montante».

On voit que les choix des décors, costumes, importance musicale, chorégraphie, change d’une mise en scène à une autre. Ceci est pareil dans tous les opéras. Du coup, ça peut plaire ou non à un certain public.

 

Pour télécharger et imprimer en couleur la fiche Histroire des Arts distribuée en classe, cliquez ci dessous :

HDA 4è FICHE 1 – La nouvelle Carmen

Pour ceux qui ne peuvent pas imprimer, voici le contenu de la fiche à recopier :

Carmen est une nouvelle de Prosper Mérimée écrite en 1845, publiée en 1847. C’est l’opéra homonyme de Georges Bizet (sur un livret de Meilhac et Halévy), en 1875 qui la rendit célèbre.

Le compositeur : Georges Bizet (1838-1875)
Formation instrumentale : orchestre symphonique, choeurs et voix solistes.

Genre : opéra comique en 4 actes
Le livret :
L’action se passe à Séville (ville du Sud de l’Espagne) vers 1820. Carmen, une cigarière, promet l’amour à Don José le brigadier qui l’enferme pour avoir blessé une femme au visage. Mais elle tombe amoureuse à sa sortie de prison d’Escamillo, toréador. Les fins sont différentes selon les metteurs en scène.

Le personnage joué par Carmen demande de grandes qualités vocales (de mezzo soprano, et d’acteur). Cet opéra, est considéré comme celui le plus joué au monde.

Cette nouvelle a été adaptée dans plusieurs films, ou même évoquée avec la musique de Bizet dans des dessins animés.

Le personnage de Carmen a aussi souvent été peint.

Nous avons vu en classe que de nombreuses musiques issues de l’opéra « Carmen » de G. Bizet sont connues, et même utilisées dans certains films, et dessins animées (Tom et Jerry…)


Vidéo : CARMEN «près des remparts de Séville» (version film)
Comme c’est une voix lyrique (travaillée de manière à ce que la voix porte, sans fatiguer les cordes vocales), les paroles ne sont pas toujours compréhensibles… Les voici :

Près des remparts de Séville,
Chez mon ami Lillas Pastia,
J’irai danser la Séguedille
Et boire du Manzanilla.
J’irai chez mon ami Lillas Pastia.
Oui mais toute seule on s’ennuie,
Et les vrais plaisirs sont à deux; Donc, pour me tenir compagnie,
J’emmènerai mon amoureux!
Mon amoureux il est au diable,
Je l’ai mis à la porte hier!
Mon pauvre cœur très consolable,
Mon cœur est libre comme l’air!
J’ai des galants à la douzaine,
Mais ils ne sont pas à mon gré.
Voici la fin de la semaine:
Qui veut m’aimer? je l’aimerai!
Nous danserons la Séguedille
Et boirons du Manzanilla.
Tra la la la la la la la la la la,
tra la la la la la la la la la la la.

COURS A RECOPIER :

Extrait du film de Francesco Rossi, 1984, adaptation cinématographique de l’opéra Carmen de Georges Bizet. (voir fiche HDA)

Même si la voix et les instruments sont importants dans les opéras, les choix de mises en scène sont déterminants pour les goûts du spectateur.

Ici, il s’agit plutôt d’un réalisateur, Francesco Rossi, puisque nous sommes dans le cadre d’un film.

Don José (Ténor), le brigadier est séduit par Carmen (Mezzo soprane), et la libère.

 


Dans cette vidéo, essayons de comprendre les coulisses de l’opéra, et voyons l’immensité de travail qu’engendre sa création, et sa mise en oeuvre :

En quelques mots, résumons :

il y a 2 salles d’opéra monumentales à Paris : l’opéra Garnier, et l’opéra Bastille (plus récent).

L’opéra Garnier peut contenir 2000 spectateurs environ. Dans ces 2 salles on retrouve des surfaces de dégagements (endroit où l’on peut stocker d’autres décors d’opéra). Les planchers sont inclinés pour permettre au spectateur de voir tout ce qu’il se déroule sur scène. Les musiciens, eux, sont dans une fosse d’orchestre pour ne pas cacher l’espace scénique, mais être quand même visible pour le spectateur.

Voix d’hommes : Basse (grave), Baryton (médium), Ténor (Aigu)

Voix de femmes : Alto (grave), Mezzo (médium), Soprane (Aigu)


COURS :  

Le « Chant des oiseaux » de Clément Janequin, de la Renaissance musicale (XVIè s.)

Le texte est difficilement compréhensible. Les paroles sont brouillées, les voix partent en décalé, en IMITATION.

exemple :

Réveillez-vous coeurs endormis
……..Réveillez-vous coeurs endormis
………….Réveillez-vous coeurs endormis
………………..Réveillez-vous coeur endormis

Ce qui fait que nous comprenons moins le texte, car il est scandé par tous les chanteurs, mais pas en même temps. Ce n’est pas vraiment un canon, puisqu’ici, les chanteurs ne chantent que le même texte, mais pas la même mélodie à la même hauteur, comme dans un vrai Canon (par exemple « Ensemble » de JJ. Goldmann)

Pour imiter le chant des oiseaux, le compositeur utilise des onomatopées, ce qui était courant à cette période.

Définitions :
Imitation : départ d’un motif musical en décalé. Cela brouille des paroles.
Onomatopée : mot inventé dont le son est censé imiter une chose. On en trouve dans les musiques de la Renaissance, dans les Bandes dessinées etc. …