6è : Séquence 2, séance 2 : Le mythe d’Orphée, écoute de l’opéra de C.W. Gluck.


à recopier :
Audition : « J’ai perdu mon Eurydice », le plus célèbre opéra de Christoph Willibald Glück, racontant le mythe grec d’Orphée mettant en scène Orphée (ou Orféo) et Eurydice. La version ici est en français, mais la version originale était en italien et fût crée en 1762. Un mythe d’Orphée a déjà utilisé comme thème dans le premier opéra de l’Histoire de la Musique par Monteverdi en 1607 (que nous allons aussi explorer dans cette séquence).

Définitions :
Légende : c’est une récit traditionnel de faits ou de personnages réels, déformée ou amplifiée dans des lieux qui ont existé. « La Tribu de Dana » peut être considéré comme une légende

Conte : c’est un récit de faits, d’aventures imaginaires, destiné à distraire qui peut être plus ou moins long. « Pierre et le loup » est un conte.

Rappel sur le mythe « La métamorphose de Syrinx » : La nymphe Syrinx tente d’échapper au Dieu des bergers Pan, toujours représenté avec des cornes de bouc. Le film d’animation de Ryan Larkin utilise des matériaux peu ordinaires : fuseau, sable, poudre.

Travail de recherche / exposé écrit « Thrène à la mémoire des victimes d’Hiroshima »


Travail pour les 3èmes pour la première semaine de février 2021 selon les classes.

Faire une petite recherche (manuscrit, informatique format papier ou clé usb) sur la pièce musicale « Threne à la mémoire des victimes d’Hiroshima », en axant ses recherches sur ces quelques pistes :

(CERTAINES RECHERCHES SERONT RAMASSEES DANS CHAQUE CLASSE)

–       La signification du mot « thrène »

–       L’année de la composition                                                                             

–       le compositeur et sa nationalité                                                                                       

–       l’effectif instrumental complet de cette œuvre                                       

–       le but de cette pièce (lien avec l’histoire)                                                                                   

–       le caractère et l’impression générale et grâce à quelles techniques musicales   (en exprimant ce QUE VOUS RESSENTEZ avec vos propres mots)                                         

ECOUTEZ L’OEUVRE !

3è : Séquence 2 : l’évocation de la guerre en musique « Mars », G. Holst


POUR IMPRIMER OU TELECHARGER LA FICHE EN COULEUR CLIQUEZ SUR :

HOLST CLIQUER ICI POUR OUVRIR LA FICHE

Si vous n’y arrivez pas, recopiez ceci :

« Mars :
celui qui apporte la guerre »
G. Holst, 1914
issu de la suite pour orchestre
« Les planètes »

Gustav Holst (1874-1934) est un compositeur anglais

  1. I. CULTURE

La suite pour orchestre Les Planètes fut composée entre 1914 et 1917, et crée à Londres en septembre 1918. Cette suite comporte 7 mouvements.

Le premier mouvement «Mars» (Dieu romain de la guerre) est un commencement torturant. En fait, certains ont appelé ce mouvement la plus grande œuvre  musicale dévastatrice jamais écrite ! « Vénus » semble fournir une réponse à  « mars », dans le titre : Celui qui apporte la paix, qui aide à cette revendication.

  1. II. SITUATION HISTORIQUE

L’horreur et la tension d’une guerre est ressentie par Holst. On pourrait entendre des imitations de bruits de balles ou d’avions. Ceci est curieux puisque cette pièce a été écrite avant la 1ère guerre mondiale.

  1. III. ELEMENTS MUSICAUX

Cette horreur, et cette violence ici sont accentuées par plusieurs éléments musicaux :

  • ostinato rythmique, dans une mesure irrégulière,
  • caractère martial (marche militaire)
  • mode de jeux curieux (cordes jouées en col legno)
  • usage des percussions (caisse, claire, timbales…) et des cuivres (trompettes…)
  • des contrastes :
    • de nuances (piano / forte -plus intense encore vu la masse orchestrale)
    • de registre (passages aigus, passages graves -notamment l’accord final)
    • entre des passages consonnants (agréables à l’oreille) et dissonants (pas agréable à l’oreille, qui sonne plus ou moins faux)
  1. IV. INFLUENCES

Cette pièce donne une image cinématographique, puisqu’elle est accessible grâce aux percussions, à ces dissonances et ces nuances. Elle a sans doute influencé beaucoup de compositeurs de musiques de films dont John Williams. De plus, cette œuvre a déjà été reprise dans des bandes annonces.

TRAVAIL DE CREATION DE 3è, séquence 2 : Musique évoquant la Guerre ou l’Horreur


pour fin février / début mars 2021 :

La travail consiste à créer un fichier son mp3 ou wav avec une interprétation d’un texte et une ambiance sonore évoquant l’horreur, la guerre ou d’autres thèmes dramatiques (féminicides, attentats, crises sanitaires…) ayant existé ou complètement imaginés en musique, à l’aide d’un logiciel/application d’édition musicale (Audacity ou autre) ou vidéo (vous pouvez aussi y ajouter des images, des vidéos si vous le souhaitez), permettant de faire du « multi-piste ». (exportez en mp3/mp4 ou wav, et vérifier sur un vos lecteurs habituel si le fichier est lisible avant de le mettre sur clé usb ou carte SD)

Pour cela, vous aurez comme matériau sonore, des enregistrements réalisés par d’autres classes : lecture dans diverses atmosphères de mots évoquant l’horreur, mais aussi des sons spécifiques : bruits de guerre, orage, pluie, cris, musiques d’ambiances (Thrène, etc. …) et des musiques et ambiances sonores qui vous serviront certainement.

Vous avez aussi le droit de choisir vos propres ambiances sonores. Par dessus, vous y ajouterez un texte, ou la lecture d’un texte que vous enregistrerez sur cette piste (ou que vous lirez en classe, pendant la diffusion de votre montage). Ce texte doit être une lettre d’un soldat décrivant ses sensation, un article de journal, une critique sur la guerre, ou décrire un paysage, ou un moment intensément horrible. Bref, une liberté de choix de style vous est proposé ! Vous pourrez aussi divaguer, et aller sur le thème du harcèlement ou de toute violence en tout genre.

Le texte QUE VOUS CREEZ doit durer à peu près 1 minute à l’intérieur de votre montage sonore qui doit durer entre 1 min 30 à 3 min.

Il faut de la cohérence, de la technique, du travail, pour ce projet. Vous aurez sur cet article tous les liens qui vous guideront pour utiliser habilement Audacity. Mais je rappelle que vous pourrez également réaliser ce montage avec d’autres logiciels ou applications (Garage Band, ou Windows Movie Maker ou iMovie si vous voulez le faire avec une vidéo ou diaporama).

FEUILLE DE ROUTE AUDACITY
CREATION 3è SUR LA GUERRE

TELECHARGER AUDACITY POUR WINDOWS 10 ET AUTRES

TELECHARGER AUDACITY POUR MAC EN CLIQUANT-ICI

UTILISATION ET MANIPULATION D’AUDACITY, CLIQUEZ ICI

AUTRES EXPLICATION D’UTILISATION D’AUDACITY, CLIQUEZ-ICI

ENCORE DES EXPLICATIONS DU LOGICIEL, CLIQUEZ ICI

SI VOUS RENCONTREZ DES DIFFICULTES POUR ENCODER EN MP3

Pour les télécharger les pistes : clic-droit sur la piste voulue puis, « enregistrer la cible du lien sous…. »

Ouvrir Audacity

Fichier<;ouvrir<; et sélectionner la piste qui intéresse. Elles se trouvent là où vous les avez enregistrées au préalable lors du téléchargement.

Pour rajouter une piste, simultanée à une piste existante et donc superposer deux matériaux sonores, cliquer sur Projet<;Nouvelle piste audio. Ensuite, fichier<;ouvrir<;sélectionner une nouvelle piste intéressante qui s’ouvrira dans un autre projet. Ensuite, sélectionner la partie intéressante, puis copiez-collez la dans votre projet initial.
Autre moyen, dans votre projet, cliquez sur « projet »<;importer audio.

Une fois importé tout votre matériau sonore, sur plusieurs pistes vous pourrez : couper, changer le volume, appliquer des effets, des fondus, etc …. sur toutes vos pistes

Pour effacer une partie qu’on ne veut pas garder, la sélectionner (en ayant pris soin de sélectionner l’outil curseur) puis édition<;Effacer

On peut aussi rajouter des effets en sélectionner la partie concernée avec l’outil curseur, puis Effets<;Fondre en ouverture (pour un fondu au début), ou en fermeture (pour la fin)… à vous de chercher des effets que vous souhaitez.

Pour enregistrer des bruits, ou votre poème, vérifier que le volume d’entrée, représenté par un micro n’est pas sur 0,0, mais sur 0,7 ou 0,8. Allez enregistrer dans le calme votre poème, et de manière bien lue, avec interprétation, ou via un autre enregistreur (téléphone, mp3, …) si vous n’avez pas de micros, ou d’entrée micro sur votre ordinateur. Vous l’importerez ensuite.

A LA FIN : EXPORTEZ EN MP3 ou en WAV ou mp4 ou avi ou mpeg (pour la vidéo) PAS EN .AUP ! 

sur une clé usb avec ce type de nomination : 3p2MathieuCedFred.mp3 ou 3p2MathieuCedFred.wav par exemple pour des élèves de 3è Prévert 2 s’appelant Mathieu Cédric et Frédéric

(exportez en mp3 ou wav, et vérifier sur un vos lecteurs habituels si le fichier est lisible avant de le mettre sur clé usb ou carte SD)

MATERIAUX SONORES DIVERS :

MUSIQUES :

LIEN VERS DES MUSIQUES D’AMBIANCES DIVERSES

BRUITAGES, MISES EN SCENE :

LIEN VERS LES BRUITAGES

MATERIAUX SONORES PARTICULIERS
PAR CLASSE ENREGISTRE L’ANNEE PRECEDENTE :

LIEN VERS LES MATERIAUX SONORES

Le texte doit durer entre 40 secondes et 1 minute à l’intérieur de la piste sonore qui doit durer environ 2′

(exportez en mp3 ou wal  ou mp4, ou avi…, PAS EN .AUP ! et vérifier sur un vos lecteurs habituels si le fichier est lisible avant de le mettre sur clé usb ou carte SD)

5è, SEQUENCE 1 : Les éléments musicaux participant au mouvement en musique : La Valse à mille temps, J. Brel


Comment met-on du mouvement également
dans une musique de variété ?

Vidéo : La Valse à mille temps, Jacques Brel, 1959

COURS A RECOPIER :

La Valse à mille temps, Jacques Brel, 1959

J’entends une musique à 3 temps par mesure. C’est un rythme de Valse. Il y a un jeu de mots permanent dans les paroles, cette chanson est une prouesse littéraire. Aussi, chaque strophe évoque chacun des 3 temps de la valse : elles représentent les étapes d’une vie (seul, la rencontre, la naissance)
Les instruments qui jouent des notes courtes (rythme court) s’ajoutent et se retirent au fur et à mesure (piano, guitare, cymbale, orgue de barbarie, cuivres sur la fin…), et apportent du mouvement De plus, il y a une accélération, et une nuance de plus en plus forte.
C’est cette accélération et les notes courtes qui apportent une certaine lègereté à la chanson.
Ce rythme de Valse, à 3 temps, se termine à une vitesse endiablée. Le débit des paroles est extrêmement rapide, et Jacques Brel est un virtuose de la voix pour chanter ce texte à cette vitesse.

6è, Séquence 2, séance 1 : Mythologie, contes et légendes en musique : La mythologie grecque : la métamorphose de Syrinx


Avis aux élèves de 6è :

Le cours qu’il faut retenir et mettre dans le classeur est le paragraphe ci-dessous en gras. Si vous regardez la feuille en bas, le cours important sera dans le cadre mauve-noir.

{Cours à recopier}
La mythologie grecque est parfois employée en musique : la musique «Syrinx» de Claude Debussy (1913), accompagne le film d’animation «Syrinx» de Ryan Larkin (1965) qui raconte le mythe «La métamorphose de Syrinx» (la nymphe, qui pour échapper au Dieu Pan se transforma en roseau. Pan en a fait une flûte de Pan en attachant les roseaux ensemble).
Ce film d’animation utilise des matériaux peu ordinaires : fuseau, sable, poudre.

La nymphe Syrinx tente d’échapper au Dieu des bergers Pan, toujours représenté avec des cornes de bouc.

Définitions :

mythologie : histoire imaginaire mettant en scène des Dieux. Une véritable religion à l’époque.

nymphe : déesse secondaire, associée à la nature dans la mythologie.

{Fin du cours à recopier}

Précisions :

on a dit lors de cette séance qu’il existait des différences entre des contes, des légendes et des mythologies.
La mythologie étant une histoire imaginaire mettant en scène des Dieux. Une véritable religion à l’époque.
Les contes sont destinés principalement aux enfants, résultant sur un scénario, un lieu et des personnages imaginaires, parfois fantastiques.
La légende est une histoire dans laquelle il existe un personnage ou un lieu ayant véritablement existé.

Le mythe de « la métamorphose de Syrinx », et leurs personnages : Pan et Syrinx sont évoqués en musique : (vous pouvez en cliquant sur les titres, les écouter)

« Daphné et Chloé », symphonie chorégraphique, Maurice Ravel (1875-1937), 1912
« Pan et Syrinx », IVe Cantate à voix seule avec un dessus de violon,de hautbois ou de flute, Monteclair, 1717
– «Pan and Syrinx», opéra en un acte, John Edouard Galliard, 1718
« Syrinx », pièce pour solo de flûte en un mouvement, Claude Debussy, 1913, …

En peinture :

Michel Dorigny, Pan et Syrinx, 1657

– d’autres peintres ont choisi d’illustrer cette métamorphose de Syrinx, tout en choisissant plusieurs moments différents.

À noter que la flûte de pan est un instrument composé d’un assemblage de tuyaux sonores. Il fait partie de la famille des aérophones (c’est l’air qui vibre et qui produit le son).
Les plus anciennes flûtes de Pan découvertes en Europe sont originaires des régions orientales du continent : d’une nécropole néolithique (2000 avant J.-C.) d’Ukraine.
Mais d’après la mythologie, c’est par cette métamorphose de Syrinx (flûte en grec) qu’est née la flûte de pan

Fiche à imprimer et télécharger (cours important dans le cadre mauve-noir)

Cliquez-ici :

mythologie grecque 6è

4è, SEQUENCE 1 : Rapports texte/musique, séance 3 : « Chant des oiseaux »


le départ de cette chanson pour choeur mixte (sopranes, altis, ténors, basses) se déroule ainsi

Réveillez-vous coeurs endormis
……..Réveillez-vous coeurs endormis
………….Réveillez-vous coeurs endormis
………………..Réveillez-vous coeur endormis

Ce qui fait que nous comprenons moins le texte, car il est scandé par tous les chanteurs, mais pas en même temps. Ce n’est pas vraiment un canon, puisqu’ici, les chanteurs ne chantent que le même texte, mais pas la même mélodie à la même hauteur, comme dans un vrai Canon (par exemple « Ensemble » de JJ. Goldman). on parle d’entrée en imitation

{COURS À RECOPIER} :  

Le « Chant des oiseaux » de Clément Janequin, de la Renaissance musicale (XVIè s.)

Œuvre vocale pour choeur mixte a cappella
(Sopranes : femme aigue
Altis : femme grave
Ténors : homme aigu
Basses : homme grave)

Le texte est difficilement compréhensible. Les paroles sont brouillées, les voix partent en décalé, en IMITATION.

Pour imiter le chant des oiseaux, le compositeur utilise des onomatopées, ce qui était courant à cette période.

Définitions :
Imitation : départ d’un motif musical en décalé. Cela brouille des paroles.
Onomatopée : mot inventé dont le son est censé imiter une chose. On en trouve dans les musiques de la Renaissance, dans les Bandes dessinées etc. …