5è : Consignes du travail de création à finaliser pour la semaine du 09 au 13/11/20


Ce travail sera réalisé en classe. L’évaluation aura lieu la semaine du 13 au 20 novembre 2019

CREATION 5è, Séquence : Quels éléments musicaux participent à mettre du mouvement dans une œuvre.

Par groupe de 3, 4 ou 5, interpréter 8 petites cellules musicales (les mêmes, ou différentes) qu’il faudra mettre un mouvement en variant 4 éléments musicaux (Tempo, Registre, Rythme, Nuances), deux fois chacun.

Cette interprétation peut être parlée, ou chantée, et/ou agrémentée de percussions corporelles, ou chorégraphie ou d’une touche originale. Vous pouvez interpréter un extrait de chansons connue ou moins connue : mais attention à ne pas chanter la mélodie originale quand vous devrez varier le registre (la hauteur) ou le rythme. Ces 2 éléments modifient l’écriture même de la chanson originale.
Un chef peut être désigné, mener et donner des gestes au groupe pour que l’exécution soit parfaite. Exemple : geste d’ouverture = plus en plus fort. Geste horizontal avec le doigt = vers l’aigu ou le grave. Gestes marqués = variation de tempo.

Il doit rendre une trace écrite expliquant ses choix artistiques et la chronologie approximative des évènements.

5è, SEQUENCE 1, Séance 2 : Les éléments musicaux participant au mouvement en musique : Pacific 231


« PACIFIC 231 », Arthur Honegger.

Cette vidéo met en image la description de cette lourde machine à vapeur effectuée à travers le poème symphoniqe « Pacific 231 » d’Honegger. Il utilise divers éléments musicaux, comme les variations de nuances, les changements de tempo, les différents registres (échelle sonore : grave – médium – aigu), et certains instruments donnant un caractère lourd, etc. … pour décrire cette locomotive.

Dans toutes les musiques, ces caractéristiques musicales (tempo, nuances, en priorité), et d’autres (registres, instruments utilisés) visent à donner du mouvement à la musique afin d’empêcher l’ennui.

Cours à recopier :

CLIQUEZ POUR VOIR LA FICHE ET L’IMPRIMER EN BONNE QUALITE : Fiche à imprimer ou à recopier : CLIQUEZ ICI


Résumé notamment pour ceux ayant du mal à imprimer la fiche :

Arthur Honegger (1892-1955), compositeur suisse, a écrit Pacific 231 en 1923. C’est une musique descriptive qui décrit une locomotive à vapeur, et ses différents mouvements : on appelle cela un poème symphonique. Honegger s’inspire des sons de cette machine, et des différentes parties d’un voyage au sein d’elle en structurant sa pièce en troisparties. On ressent bien la lourdeur de cette machine à vapeur, grâce aux instruments utilisés, leurs registres, au tempo, et aux nuances.

3èmes : TRAVAIL DE CREATION DE PAROLES À FAIRE


Création de chanson à faire, pour la semaine du 09 novembre 2020

VOICI LE THEME POUR VOUS AIDER À CONSTRUIRE VOTRE TEXTE EN AYANT LA MUSIQUE EN TÊTE :

Blue Jean, thème pour la création de chanson et l’improvisation : CLIQUEZ DESSUS ou CLIC DROIT « enregistrer la cible du lien sous…. » : Blues (clic ou clic droit enregistrer la cible du lien sous)

Je rappelle les consignes :

Créer des paroles sur la musique diffusée en cours qui nous servait d’improvisation. Ce fichier audio est appelé : Blue Jean, thème pour la création de chanson et l’improvisation. Il est recommandé de l’entendre pour se la remettre en tête et s’aider. Vous créerez ces paroles en respectant le nombre de syllabes ou pieds. Ces vers doivent rimer et raconter une histoire. Chacun passera en chantant sur son couplet, un après l’autre, le fichier son tournera en boucle, donc l’évaluation pourra aller assez vite. Vous pouvez le faire seul. Si vous êtes à deux, vous chanterez à deux (tout à 2 ou chacun son couplet, ou même choisir des personnes pour chanter avec vous qui ne seront pas notées), et vous créerez deux couplets avec une histoire qui se suit, à 3 vous ferez 3 couplets, etc… Si vous êtes seul, vous pouvez chanter avec l’aide de vos camarades. Une boucle ne dure que 24 secondes.

7 syllabes RIME 1
11 syllabes RIME 1
7 syllabes RIME 2
7 syllabes RIME 2
4 syllabes RIME 3
5 syllabes RIME 3 (ou les deux dernières lignes rassemblées en 9 syllabes : RIME 2)

Si les syllabes ne peuvent pas contenir le nombre strict imposé, il suffit d’adapter sa mélodie en l’interprétant.

Exemples, et aide :

Exemple :

6è, SEQUENCE 1, « Les palettes sonores », Séance 3


cours à recopier :

FAMILLE DES CUIVRES :

Un instrument à vent est un instrument de musique dont le son est produit grâce aux vibrations de l’air. Il y a les bois, et les cuivres.

Les instruments sont classés par leur méthode de production du son et non par les matériaux qui les composent. Pour les cuivres, se sont les lèvres qui vibrent qui produisent le son.

AUDITION, cliquez ci-dessous pour écouter :

Les cors symbolisant le loup.mp3

à recopier également :

Les 3 cors, de la famille des cuivres, sévères et sombres, représentent le loup, affamé.

3è, SEQUENCE 1, séance 2 : La notion de Grille harmonique


A RECOPIER :

Grille harmonique :  c’est une succession d’accords sur laquelle est construit un morceau, elle peut servir de trame à l’improvisation. » C’est un schéma régulier à 12 mesures.

Voici une grille traditionnelle de Blues  :

I

I

I

I

IV

IV

I

I

V

IV

I

I/V

 

Mesure : une mesure est un repère pour les musiciens. On place une barre de mesure tous les 4 temps en général dans une musique

Improvisation : processus par lequel le musicien ou le chanteur produit une musique ou un chant spontané, imaginaire en se servant d’une grille harmonique par exemple, et de ses connaissances, habitudes ou influences musicales.

Transposition : procédé de décalage de hauteur de la mélodie et de l’accompagnement. 

{FIN DU COURS A RECOPIER}

A LIRE :

Le Blues est un style issu du jazz (mélange de la culture noir africaine et des colons européens) qui évoluera tout au long du siècle en suivant l’évolution des instruments. Au départ les principaux instruments du Blues sont le piano, la contrebasse, et la guitare. L’orgue, et la guitare électrique, la batterie etc… et ce sont des instruments qui feront leur apparition et conduiront le Blues jusqu’au Rythm’ and Blues, et le R’n’B actuel.

Le blues est basé sur l’improvisation. Des instruments solistes, ou des chanteurs improvisent à l’aide d’une grille harmonique établie au départ. C’est une succession de 3 accords (trois notes à distance de tierce) différents (I – IV – V), sur une durée de 12 mesures. Cette grille leur permet de ne pas se tromper.

 

Je vous propose d’écouter :

Pour vous aider à vous repérer dans la grille harmonique, voici les 3 accords utilisés ici :

Ici, pour correspondre à la voix du chanteur, la tonalité du morceau a glissé (transposé) de Do à Mi. Les notes les plus graves ne seront plus les mêmes pour que ce soit plus joli et plus adapté au chanteur. Le I sera sur Mi, donc le II sur Fa, et tout le reste logiquement décalé… C’est ce qu’on appelle la transposition.

MI  (correspond au degré I)

LA (correspond au degré IV)

SI (correspond au degré V)

Voici la grille de cette pièce :

I

IV

I

I

IV

IV

I

I

V

IV

I

I/V

Chaque case correspond à 4 temps (ou pulsations). Dans chaque case, un accord est joué donc pendant 4 temps.

4è : Travail de création


TRAVAIL DE CREATION POUR LA SEMAINE DU 09/11/2020

Merci de télécharger la version instrumentale que vous avez choisi dans votre groupe pour la création du texte de votre « œuvre » :

RDV ici :

CLIQUEZ POUR AVOIR ACCES A LA MUSIQUE CHOISIEou téléchargez ici (CLIC-DROIT Télécharger le fichier lié sous… / ou enregistrer la cible du lien sous…)

MUSIQUE 1 : music-fredji-welcome-sunshine.mp3

ou via YouTube

MUSIQUE 2 : neirda-prod-nothing-else-89-bpm-free-beat-instrumental.mp3

ou

MUSIQUE 3 : music-ikson-cruise.mp3

ou

MUSIQUE 4 : neirda-prod-woow-76-bpm-free-beat-instrumental.mp3

ou

MUSIQUE 5 : nowe-horizon.mp3

ou

VOICI LES CONSIGNES À APPLIQUER SANS BRÛLER LES ETAPES (tout est à faire en classe !)

Séance1 Présentation du projet

Formation des groupes (3,4 ou 5)

Écoute des différentes musiques proposées.

Explication des formes réalisables : strophiques, rondo, …

— La forme binaire : partie A (reprise) / partie B (reprise)

— Le canon musical : A, repris à tour de rôle par plusieurs chanteurs ou instrumentistes

— La forme « lied » : A / B / A’ (retour de A avec quelques changements)

— La forme rondo : A / B / A / C / A / D / A… (proche du type couplet / refrain)

— La forme « pot-pourri » : enchaînement de tous les airs les plus connus d’une œuvre.

— La forme narrative : la musique évolue en suivant les événements contenus dans l’histoire.

 

Les élèves élaborent une fiche d’écoute où ils noteront leurs sensations, sentiments, les images évoquées pour chaque musique proposée.

Ils doivent amener téléphone, tablette ou casque avec la musique choisie pour les séances suivantes

Séance2 : Travail de groupe

Les groupes ont choisi leur musique proposée. Elle a été téléchargée préalablement sur le site ou diffusée en classe afin d’être enregistrée par les téléphones des groupes qui auront choisi telle ou telle musique…

Développement et approfondissement des sensations, sentiments éveillés par la musique choisie pour aboutir à une première ébauche de texte.

Travail à la maison : reprise du premier jet.

Séance 3 : poursuite

Début de travail de rédaction au propre… Suite du projet

Une fois les premiers jets écrits le prof passe et écoute les choix artistiques des élèves.

Cette première version sera évaluée

On enchaîne ensuite sur la mise en forme d’interprétation de sa musique : RAP, SLAM, ou CHANSON MELODIQUE, à vous de choisir !

Séance 4 : achèvement et entrainement.

version définitive des textes. Entraînement.

L’évaluation finale prendra en compte la qualité rédactionnelle ainsi que la qualité de la mise en voix et de l’interprétation qui peut être sous 3 formes : RAP, SLAM, ou CHANSON MELODIQUE

Séance 5 : évaluation de la version définitive

Organisation /4 Qualité du texte /4 Investissement /4 Interprétation, sérieux, coordination /4 Interprétation des émotions /4

3è, Séquence 1 : Les éléments fondamentaux du Blues, initiation, cours 1


La musique contient 3 plans sonores : La mélodie (c’est ce qu’on retient dans une chanson), les accords et la basse qui constituent l’accompagnement.

Cet accompagnement réalisé par la guitare, le piano ou un autre instrument d’accompagnement polyphonique (à plusieurs sons simultanés), mais aussi une basse (joué par la guitare basse, la contrebasse ou les graves du piano ou de la guitare) va donner l’essence, la couleur de la musique, mais aussi une piste au style de mélodie que va composer l’auteur. C’est ce qui fera notre chanson, avec ses paroles, que l’on fredonne…

Nous avons vu en classe, que beaucoup d’auteurs et artistes utilisent souvent les mêmes enchaînements d’accords. Et qu’avec ses mêmes enchaînements d’accords, il existe énormément de morceaux différents.

Exemple avec Christophe Maé, qui a écrit quasiment tous ses tubes avec 4 accords. Mickaël Grégorio vous le prouve dans cette vidéo :

COURS À RECOPIER :

SEQUENCE 1 : QUELS ELEMENTS FONDAMENTAUX
DANS LE BLUES PERMETTENT L’IMPROVISATION

 

L’accompagnement, c’est en fait des accords constitués de notes. Un accord est un empilement de 3 notes, distantes d’une tierce l’unes de l’autre.  On compte toujours la 1ère note avec ! C’est la note la plus grave qui donne son nom à l’accord, ou le degré (chiffre romain) sur lequel cette note grave se trouve.

Voilà comment on construit des accords :

Prenons la gamme de Do Majeur (la plus répandue et facile) :

À partir de cette disposition, empilons des tierces, jusque 3 notes. Cela nous donne des accords parfaits (de base) :

Ce sont ces 3 accords là que l’on va jouer dans le Blues. On va les inscrire dans une grille harmonique (partition simplifiée sous forme de schéma, que l’on verra à la prochaine séance).

Attention, en musique, on peut transposer, c’est à dire décaler ces chiffres, et mettre par exemple :
en Sol : le I sous le Sol, le II sous le La, etc. ….
en Mi : le I sous le mi, le II sous le Fa, le IV sous le La etc. … de manière à ce que la musique soit adaptée à la voix (ni trop aigue, ni trop grave…)

6è, SEQUENCE 1 « Les palettes sonores », Séance 2


Nous avons écouté un extrait de Pierre et le Loup, évoquant Pierre en quête de liberté.

CLIQUEZ CI-DESSOUS POUR L’ENTENDRE

Thème et instruments correspondant à Pierre.mp3

LA FAMILLE DES CORDES :

Cours à recopier :

Séance 2 :

Un instrument à cordes, ou cordophone, est un instrument dont le son est émis par la vibration d’une ou plusieurs cordes.

 Leurs modes de jeux peut varier. Il y a des instruments à cordes frottées (violon, violoncelle…), à cordes pincées (harpe, guitare, …), et à cordes frappées (piano…).

Plus la corde est tendue, et se raccourcit, plus le son est aigu. Plus la corde est détendue, ou grande, plus le son est grave

Registre : c’est la hauteur d’une note dans l’échelle sonore

Pierre et le Loup est un conte musical crée par Serge Prokofiev en 1936 dans lequel chaque personnage est caractérisé par un instrument et un thème (mélodie)

 Le quatuor à cordes, avec son thème léger correspond bien à l’esprit de Pierre, en quête de liberté

4è, SEQUENCE 1, Séance 2 « Le Roi des Aulnes » (Der Erlkönig) Le rôle du piano


Je vous propose de réécouter (avec illustrations) cette pièce, en étant attentif sur les différents caractères utilisés par un même chanteur et l’accompagnement au piano, évocateur de l’environnement (galop, vent…) :

Erlkönig
Johann Wolfgang GoetheWer reitet so spät durch Nacht und Wind ?
Es ist der Vater mit seinem Kind;
Er hat den Knaben wohl in dem Arm,
Er faßt ihn sicher, er hält ihn warm.Mein Sohn, was birgst du so bang dein Gesicht ? –
Siehst Vater, du den Erlkönig nicht ?
Den Erlenkönig mit Kron und Schweif  ? –
Mein Sohn, es ist ein Nebelstreif. –»Du liebes Kind, komm, geh mit mir!
Gar schöne Spiele spiel ich mit dir;
Manch bunte Blumen sind an dem Strand,
Meine Mutter hat manch gülden Gewand.«Mein Vater, mein Vater, und hörest du nicht,
Was Erlenkönig mir leise verspricht? –
Sei ruhig, bleibe ruhig, mein Kind;
In dürren Blättern säuselt der Wind. –
»Willst, feiner Knabe, du mit mir gehn?
Meine Töchter sollen dich warten schon;
Meine Töchter führen den nächtlichen Reihn
Und wiegen und tanzen und singen dich ein.«Mein Vater, mein Vater, und siehst du nicht dort
Erlkönigs Töchter am düstern Ort? –
Mein Sohn, mein Sohn, ich seh es genau:
Es scheinen die alten Weiden so grau. –
»Ich liebe dich, mich reizt deine schöne Gestalt;
Und bist du nicht willig, so brauch ich Gewalt.«
Mein Vater, mein Vater, jetzt faßt er mich an!
Erlkönig hat mir ein Leids getan! -Dem Vater grauset’s, er reitet geschwind,
Er hält in den Armen das ächzende Kind,
Erreicht den Hof mit Mühe und Not;
In seinen Armen das Kind war tot.Légende :
Gras :Narrateur
Gras et souligné : le père
Normal : l’enfant
Italique : le Roi des Aulnes
Le Roi des Aulnes
Johann Wolfgang GoetheQui chevauche si tard dans la nuit dans le vent ?
C’est le père avec son enfant,
Il serre le garçon dans ses bras,
Il le tient fermement, il le garde au chaudMon fils, pourquoi caches-tu ton visage d’effroi ?
Père, ne vois-tu pas le Roi des Aulnes ?
Le roi des Aulnes avec couronne et traîne ?
Mon fils, c’est une traînée de brouillard.Toi cher enfant, viens, pars avec moi !
Je jouerai à de bien jolis jeux avec toi,
Il y a tant de fleurs multicolores sur le rivage
Et ma mère possède tant d’habits d’orMon père, mon père, n’entends-tu pas
Ce que le Roi des Aulnes me promet doucement ?
Calme-toi, reste calme, mon enfant,
Le vent murmure dans les feuilles mortes
Veux-tu, gentil garçon, venir avec moi ?
Mes filles doivent d’attendre déjà
Mes filles mènent la ronde nocturne,
Elles te bercent, dansent et chantentMon père, mon père, ne vois-tu pas là-bas
Les filles du Roi des Aulnes cachées dans l’ombre ?
Mon fils, mon fils, je le vois bien,
Les saules de la forêt semblent si gris.
Je t’aime, ton joli visage me touche,
Et si tu n’es pas obéissant, alors j’utiliserai la force !
Mon père, mon père, maintenant il me saisit
Le Roi des Aulnes me fait mal.Le père frissonne d’horreur, il chevauche promptement,
Il tient dans ses bras l’enfant gémissant
Il parvient au village à grand effort
Dans ses bras l’enfant était mort.

COURS À RECOPIER :

OSTINATO : répétition continue d’un motif mélodique et/ou rythmique

L’Ostinato de triolets (rythme avec 3 notes par temps ou pulsation, très rapide ici) au piano représente le galop régulier du cheval. Les notes ascendantes et descendantes, représentent le vent caressant les feuilles des arbres.

On entend le piano ralentir à la fin : le galop du cheval s’arrête, tout comme le cœur de l’enfant. Il conclue l’histoire.

Petit rappel : La voix est une voix d’homme, ni trop aigüe, ni trop grave, c’est donc une voix de Baryton