Archives de 14 janvier 2020


à voir/revoir :

 

à recopier :

Vidéo sur le fonctionnement de la voix, ce qu’il faut retenir :

nous avons 2 cordes vocales. Pour faire un son les cordes vocales font vibrer l’air, et le son se forme et se développe dans les résonateurs : cavité nasale et buccale. Pour chanter, nous mobilisons environ 300 muscles. Les cordes vocales vibrent bien plus vite chez les femmes qui ont des cordes vocales plus courtes, et produisent donc un son plus aigu. Ce qui différencie une voix par rapport à une autre, c’est le timbre.


Dans cette vidéo, essayons de comprendre les coulisses de l’opéra, et voyons l’immensité de travail qu’engendre sa création, et sa mise en oeuvre :

https://www.youtube.com/watch?v=kf9j4iWnixc&t=137s

En quelques mots, résumons :

(à recopier et connaître) :

SEQUENCE 2 : L’OPERA ET SON EVOLUTION A TRAVERS LE TEMPS

Visionnage vidéo « Dans les coulisses de l’opéra » c’est pas sorcier.

Résumé :

il y a 2 salles d’opéra monumentales à Paris : l’opéra Garnier, et l’opéra Bastille (plus récent).

L’opéra Garnier peut contenir 2000 spectateurs environ. Dans ces 2 salles on retrouve des surfaces de dégagements (endroit où l’on peut stocker d’autres décors d’opéra). Les planchers sont inclinés pour permettre au spectateur de voir tout ce qu’il se déroule sur scène. Les musiciens, eux, sont dans une fosse d’orchestre pour ne pas cacher l’espace scénique, mais être quand même visible pour le spectateur.

Voix d’hommes : Basse (grave), Baryton (médium), Ténor (Aigu)

Voix de femmes : Alto (grave), Mezzo (médium), Soprane (Aigu)