Archives de avril, 2019


AUDITION :

Pour écouter cette pièce, laisser le curseur dessus, et patientez, OU cliquez dessus, OU MIEUX : clic droit sur le fichier, puis « enregister la cible du lien sous… » afin de l’avoir en permence sur votre disque dur sans avoir besoin de vous connecter.

Ravi Shankar, Kirwani

La musique en Inde est de nature divine. Elle est liée à la religion (hindouisme). Selon la mythologie indienne, c’est par un son que Brâhma aurait crée l’univers. Du coup, les dieux et déesses indiens, comme Sarasvâti (la femme de Brâhma) sont souvent représentés avec des instruments (ici, le Vina, ancêtre du sitar)

Sarasvati

En Inde, les morceaux traditionnels sont appelés râgas, ils ont des humeurs particulières.

Râga : combinaison de notes qui suggère des sentiments particuliers (joie, tristesse, etc. … ) ou un moment de la journée ou de l’année.

La musique indienne est souvent structurée en 3 parties :

Alap : sorte d’introduction lente où on annonce la couleur (raga) de la pièce
Jor : entrée des cellules rythmiques par les tablas (tala)
Jhala : sorte de bouquet final rapide, où le sitar prend une plus grande importance rythmique

Cette musique a inspiré de nombreux groupes de rock, comme les Beatles, qui ont repris la structure, les instruments et les couleurs (râgas) de la musique indienne.

Publicités

Audition : 

«La Guerre», Clément Janequin :

À la Renaissance, les imitations sont surtout vocales pour l’évocation de la guerre. Grâce à des onomatopées on imite les bruits de la guerre. Il y a aussi des mots évocateurs : «à mort, victoire…»

D’autres chansons la Renaissance évoquant la guerre :

cliquez-ici : «La prise de Calais», Guillaume Costeley

Voici un peu le contexte historique, relatif à cette chanson :

Cliquez ici : La prise de Calais, contexte historique


Bravo au groupe de Maeva, Andréa, Julie, et Chloé du collège Sainte-Chrétienne de Saint-Avold !