Archives de février, 2019


Pour comprendre que le metteur en scène a un rôle important, et peut changer notre manière ou non d’aimer un opéra, voici 3 vidéos, issus de 3 mises en scène, du même opéra : « Carmen », de Georges Bizet, du même acte, et de la même scène : « Avec la garde montante » :

Visionnage de 3 extraits de la même scène de Carmen : «Avec la garde montante».

On voit que les choix des décors, costumes, importance musicale, chorégraphie, change d’une mise en scène à une autre. Ceci est pareil dans tous les opéras. Du coup, ça peut plaire ou non à un certain public.

 
Publicités

Pour la semaine du 18 au 22 Mars :

La travail consiste à créer un fichier son mp3 ou wav évoquant l’horreur ou la guerre en musique, à l’aide d’un logiciel/application d’édition musicale (Audacity ou autre) ou vidéo (vous pouvez aussi y ajouter des images, des vidéos si vous le souhaitez), permettant de faire du « multi-piste ». (exportez en mp3 ou wav, et vérifier sur un vos lecteurs habituel si le fichier est lisible avant de le mettre sur clé usb ou carte SD)

Pour cela, vous aurez comme matériau sonore, les enregistrements de votre classe : lecture dans diverses atmosphères de mots évoquant l’horreur, mais aussi des sons spécifiques : bruits de guerre, orage, pluie, cris, musiques d’ambiances (Thrène, etc. …).

Vous avez aussi le droit de choisir vos propres ambiances sonores. Par dessus, vous y ajouterez un texte, ou la lecture d’un texte que vous enregistrerez sur cette piste (ou que vous lirez en classe, pendant la diffusion de votre montage). Ce texte doit être une lettre d’un soldat décrivant ses sensation, un article de journal, une critique sur la guerre, ou décrire un paysage, ou un moment intensément horrible. Bref, une liberté de choix de style vous est proposé ! Vous pourrez aussi divaguer, et aller sur le thème du harcèlement ou de toute violence en tout genre.

Le texte QUE VOUS CREEZ doit durer à peu près 1 minute à l’intérieur de votre montage sonore qui doit durer 1 min 30 à 3 min.

Il faut de la cohérence, de la technique, du travail, pour ce projet. Vous aurez sur cet article tous les liens qui vous guideront pour utiliser habilement Audacity. Mais je rappelle que vous pourrez également réaliser ce montage avec d’autres logiciels (Garage Band, ou Windows Movie Maker ou iMovie si vous voulez le faire avec une vidéo ou diaporama).

FEUILLE DE ROUTE AUDACITY
CREATION 3è SUR LA GUERRE

TELECHARGER AUDACITY POUR WINDOWS 10 ET AUTRES

TELECHARGER AUDACITY POUR MAC EN CLIQUANT-ICI

UTILISATION ET MANIPULATION D’AUDACITY, CLIQUEZ ICI

AUTRES EXPLICATION D’UTILISATION D’AUDACITY, CLIQUEZ-ICI

ENCORE DES EXPLICATIONS DU LOGICIEL, CLIQUEZ ICI

SI VOUS RENCONTREZ DES DIFFICULTES POUR ENCODER EN MP3

Télécharger via educmusmoselle.com les pistes (matériau sonore) concernant votre classe, puis les autres pistes et bruitages que vous pouvez utiliser pour compléter votre « œuvre ». Pour les télécharger : clic-droit sur la piste voulue puis, « enregistrer la cible du lien sous…. »

Ouvrir Audacity

Fichier<;ouvrir<; et sélectionner la piste qui intéresse. Elles se trouvent là où vous les avez enregistrées au préalable lors du téléchargement.

Pour rajouter une piste, simultanée à une piste existante et donc superposer deux matériaux sonores, cliquer sur Projet<;Nouvelle piste audio. Ensuite, fichier<;ouvrir<;sélectionner une nouvelle piste intéressante qui s’ouvrira dans un autre projet. Ensuite, sélectionner la partie intéressante, puis copiez-collez la dans votre projet initial.
Autre moyen, dans votre projet, cliquez sur « projet »<;importer audio.

Une fois importé tout votre matériau sonore, sur plusieurs pistes vous pourrez : couper, changer le volume, appliquer des effets, des fondus, etc …. sur toutes vos pistes

Pour effacer une partie qu’on ne veut pas garder, la sélectionner (en ayant pris soin de sélectionner l’outil curseur) puis édition<;Effacer

On peut aussi rajouter des effets en sélectionner la partie concernée avec l’outil curseur, puis Effets<;Fondre en ouverture (pour un fondu au début), ou en fermeture (pour la fin)… à vous de chercher des effets que vous souhaitez.

Pour enregistrer des bruits, ou votre poème, vérifier que le volume d’entrée, représenté par un micro n’est pas sur 0,0, mais sur 0,7 ou 0,8. Allez enregistrer dans le calme votre poème, et de manière bien lue, avec interprétation, ou via un autre enregistreur (téléphone, mp3, …) si vous n’avez pas de micros, ou d’entrée micro sur votre ordinateur. Vous l’importerez ensuite.

A LA FIN : EXPORTEZ EN MP3 ou en WAV ou mp4 ou avi ou mpeg (pour la vidéo) PAS EN .AUP ! 

sur une clé usb avec ce type de nomination : 3p2MathieuCedFred.mp3 ou 3p2MathieuCedFred.wav par exemple pour des élèves de 3è Prévert 2 s’appelant Mathieu Cédric et Frédéric

(exportez en mp3 ou wav, et vérifier sur un vos lecteurs habituels si le fichier est lisible avant de le mettre sur clé usb ou carte SD)

MATERIAUX SONORES DIVERS :

MUSIQUES :

LIEN VERS DES MUSIQUES D’AMBIANCES DIVERSES

 

BRUITAGES, MISES EN SCENE :

LIEN VERS LES BRUITAGES

 

MATERIAUX SONORES PARTICULIERS
PAR CLASSE ENREGISTRE L’ANNEE PRECEDENTE :

LIEN VERS LES MATERIAUX SONORES

 

 

Le texte doit durer entre 40 secondes et 1 minute à l’intérieur de la piste sonore qui doit durer environ 2′

(exportez en mp3 ou wal  ou mp4, ou avi…, PAS EN .AUP ! et vérifier sur un vos lecteurs habituels si le fichier est lisible avant de le mettre sur clé usb ou carte SD)

Story Board

Publié: 28 février 2019 dans CLASSES DE 3è

Pour vous aider à mettre de l’ordre dans vos contenus médias et sonores, je vous ai préparé un Story board qui sera le support de l’évaluation de vos projets respectifs.

J’en distribuerai en classe dans chaque groupe mais vous avez aussi la possibilité de l’imprimer par vos soins en cliquant ci-dessous :

STORY BOARD PROJET DE CREATION 3è Groupe 


SEQUENCE 2 : En quoi le rythme est-il important dans la construction d’une oeuvre ?

 

Le rythme : c’est ce qui détermine la durée des notes les unes par rapport aux autres. Il est quantifié par une pulsation , (temps) qui permet de comptabiliser les figures de notes.

figures de notes


Consignes du travail de création :

Choisir un texte d’une chanson existante ou en écrire un, et aménager le rythme de la chanson « Ulysse » de Rydan et l’adapter pour ce texte choisi.

Lors de votre passage vous aurez le droit aux paroles sous les yeux mais vous devrez fournir au professeur l’original de départ avec toutes vos modifications visibles. Vous pouvez supprimer des mots, changer l’ordre des strophes, inventer et rajouter des phrases, etc. …

Voici le play-back d’Ulysse sur lequel vous serez évalués. À télécharger pour vous entraîner : clic droit « enregistrer la cible du lien sous… » et définissez votre répertoire.

Bande son Ulysse

Bon travail !


pour télécharger la fiche « Histoire des Arts », pour l’imprimer en couleur, cliquez-ici :

HDA 3è FICHE 1 – Les représentations de la guerre en musique

DOMAINE : ARTS DU SON

THEMATIQUE : ART – ETAT – POUVOIR

SUJET : Les représentations et évocations de la guerre et de l’horreur (en musique ici)

Les compositeurs du XXè s. utilisent des moyens techniques développés, ou exploitent tout simplement des instruments comme le violon, (habituellement joué de manière conventionnelle) dans tous ses états et modes de jeux :

Pizzicato, col legno, glissandi,

et font ressentir la peur en jouant ces instruments à cordes dans le sur-aigu, et en cluster

Oeuvres d’ouverture :

pièces savantes : (cliquez sur ces morceaux pour suivre le lien, et les écouter)

« Mars » : G. Holst

« La Guerre » Clément Janequin : PERIODE DE LA RENAISSANCE ! (particularités : pièce uniquement vocale, a cappella, avec des onomatopées pour imiter les bruits de la guerre de l’époque)

« 1812, Ouverture » de P.I. Tchaïkovski (musique guerrière même si elle est très calme au départ… vers la 3è min on entend un caractère plus guerrier avec des instruments évoquant la guerre comme dans « Mars » : cuivres, et percussions. Vers la 5è min (5’25 env.), nous entendons le thème de « La Marseillaise » en petits morceaux entrecoupés.

chants internationaux ou de variétés :

« Sunday Bloody Sunday », U2 (chanson d’ouverture et le troisième single de l’album War enregistré en 1983 par le groupe de rock U2. C’est une des chansons les plus ouvertement politiques du groupe.
Ses paroles décrivent les évènements de Derry en 1972, connus sous le nom de Bloody Sunday, où quatorze manifestants pacifiques, dont sept de moins de 19 ans, furent tués par des tirs de l’armée britannique, à l’issue d’une marche réclamant le respect des droits civiques en Irlande du nord et la fin des pratiques discriminatoires des pouvoirs locaux envers les catholiques au niveau politique, social et économique).

« Nuit et brouillard », Jean Ferrat (chanson, dont les paroles, très touchantes, évoquent un évènement majeur de la seconde guerre mondiale : les camps de concentration…)

Et d’autres pièces, encore, nombreuses, dans toutes les périodes artistiques. Sans oublier les oeuvres picturales (« Guernica », de P. Picasso, ou « La liberté guidant le peuple » de E. Delacroix, …)

 

pour télécharger la fiche « Histoire des Arts » distribuée en cours, pour l’imprimer en couleur, cliquez-ici :

HDA 3è FICHE 1 – Les représentations de la guerre en musique


TRAVAIL DE CREATION EN CLASSE (sera réalisé les 2 premières semaines après la rentrée)

Faire une création de partition (tout à faire en classe) que vous interpréterez en classe en vous inspirant

– du procédé de « Récitations » d’Aperghis (le principe d’accumulation des syllabes ou des mots),
– du chant des oiseaux (onomatopées)
– ou en en imaginant des lignes représentant les hauteurs,
– ou tout autre type de style original.

Partition = Code visuel que vous comprendrez pour l’interpréter et à faire comprendre au professeur grâce à une légende.

La création ne doit pas forcément être un texte entier, mais peut-être un texte entrecoupé d’onomatopées, de syllabes, etc. … pour avoir un sens caché, un thème reconnu au final. Durée : env. 2 min

Votre création doit porter sur l’exploration de votre voix ! Tu dois utiliser des techniques vocales ou bruits vocaux différents (représentés sur ta partition par des couleurs différentes ou d’autres moyens), en faisant apparaître toutes sortes d’onomatopées, ou mots inexistants. Ces ajouts peuvent être des éléments importants de la pièce, ou un accompagnement. Les quelques instruments présents en classe, des objets de la vie de tous les jours ou vos instruments personnels peuvent aussi être utilisés :

Il faudra en créer une partition manuscrite que le professeur notera, vous pourrez en avoir sous les yeux lors de l’interprétation. Vous serez notés sur le respect de votre partition, la manière d’explorer votre voix, le respect des consignes (durée, partition donnée), qualité de la partition qui me sera donnée, l’interprétation…

Soyez organisés et inspirés ! Chaque élève à un rôle dans le groupe. À vos idées !

POUR RECAPITULER : 

Créer une partition, la respecter dans son interprétation en y mettant : 

  • de l’originalité
  • une utilisation de toutes les facettes de sa voix !