Archives de juin, 2018


Pour télécharger et imprimer en couleur la fiche Histroire des Arts distribuée en classe, cliquez ci dessous :

HDA 4è FICHE 1 – La nouvelle Carmen

Contenu de la fiche :

Carmen est une nouvelle de Prosper Mérimée écrite en 1845, publiée en 1847. C’est l’opéra homonyme de Georges Bizet (sur un livret de Meilhac et Halévy), en 1875 qui la rendit célèbre.

Le compositeur : Georges Bizet (1838-1875)
Formation instrumentale : orchestre symphonique, choeurs et voix solistes.

Genre : opéra comique en 4 actes
Le livret :
L’action se passe à Séville (ville du Sud de l’Espagne) vers 1820. Carmen, une cigarière, promet l’amour à Don José le brigadier qui l’enferme pour avoir blessé une femme au visage. Mais elle tombe amoureuse à sa sortie de prison d’Escamillo, toréador. Les fins sont différentes selon les metteurs en scène.

Le personnage joué par Carmen demande de grandes qualités vocales (de mezzo soprano, et d’acteur). Cet opéra, est considéré comme celui le plus joué au monde.

Cette nouvelle a été adaptée dans plusieurs films, ou même évoquée avec la musique de Bizet dans des dessins animés.

Le personnage de Carmen a aussi souvent été peint.

Nous avons vu en classe que de nombreuses musiques issues de l’opéra « Carmen » de G. Bizet sont connues, et même utilisées dans certains films, et dessins animées (Tom et Jerry…)

Publicités

Même si la voix et les instruments sont importants dans les opéras, les choix de mises en scène sont déterminants pour les goûts du spectateur.

Vidéo : CARMEN «près des remparts de Séville» (version film)

Don José, le brigadier est séduit et libère Carmen

Comme c’est une voix lyrique (travaillée de manière à ce que la voix porte, sans fatiguer les cordes vocales), les paroles ne sont pas toujours compréhensibles… Les voici :

Près des remparts de Séville,
Chez mon ami Lillas Pastia,
J’irai danser la Séguedille
Et boire du Manzanilla.
J’irai chez mon ami Lillas Pastia.
Oui mais toute seule on s’ennuie,
Et les vrais plaisirs sont à deux; Donc, pour me tenir compagnie,
J’emmènerai mon amoureux!
Mon amoureux il est au diable,
Je l’ai mis à la porte hier!
Mon pauvre cœur très consolable,
Mon cœur est libre comme l’air!
J’ai des galants à la douzaine,
Mais ils ne sont pas à mon gré.
Voici la fin de la semaine:
Qui veut m’aimer? je l’aimerai!
Nous danserons la Séguedille
Et boirons du Manzanilla.
Tra la la la la la la la la la la,
tra la la la la la la la la la la la.

 Pour comprendre que le metteur en scène a un rôle important, et peut changer notre manière ou non d’aimer un opéra, voici 3 vidéos, issus de 3 mises en scène, du même opéra : « Carmen », de Georges Bizet, du même acte, et de la même scène : « Avec la garde montante » :

Visionnage de 3 extraits de la même scène de Carmen : «Avec la garde montante».

On voit que les choix des décors, costumes, importance musicale, chorégraphie, change d’une mise en scène à une autre. Ceci est pareil dans tous les opéras. Du coup, ça peut plaire ou non à un certain public.