Archives de décembre, 2017


POUR IMPRIMER OU TELECHARGER LA FICHE EN COULEUR CLIQUEZ SUR :

« MARS » de G.HOLST Fiche

Si vous n’y arrivez pas, recopiez ceci :

« Mars :
celui qui apporte la guerre »
G. Holst, 1914
issu de la suite pour orchestre
« Les planètes »

Gustav Holst (1874-1934) est un compositeur anglais

  1. I. CULTURE

La suite pour orchestre Les Planètes fut composée entre 1914 et 1917, et crée à Londres en septembre 1918. Cette suite comporte 7 mouvements.

Le premier mouvement «Mars» (Dieu romain de la guerre) est un commencement torturant. En fait, certains ont appelé ce mouvement la plus grande œuvre  musicale dévastatrice jamais écrite ! « Vénus » semble fournir une réponse à  « mars », dans le titre : Celui qui apporte la paix, qui aide à cette revendication.

  1. II. SITUATION HISTORIQUE

L’horreur et la tension d’une guerre est ressentie par Holst. On pourrait entendre des imitations de bruits de balles ou d’avions. Ceci est curieux puisque cette pièce a été écrite avant la 1ère guerre mondiale.

  1. III. ELEMENTS MUSICAUX

Cette horreur, et cette violence ici sont accentuées par plusieurs éléments musicaux :

–       ostinato rythmique, dans une mesure irrégulière,

–       caractère martial

–       mode de jeux curieux (cordes jouées en col legno)

–       usage des percussions (timbales…) et des cuives

–       intensité ou nuance forte

–       dissonances,

–       registre grave à la fin

  1. IV. INFLUENCES

Cette pièce donne une image cinématographique, puisqu’elle est accessible grâce aux percussions, à ces dissonances et ces nuances. Elle a sans doute influencé beaucoup de compositeurs de musiques de films dont John Williams. De plus, cette œuvre a déjà été reprise dans des bandes annonces.

Publicités

SEQUENCE 3 : En quoi le rythme est-il important dans la construction d’une oeuvre ?

 

Le rythme : c’est ce qui détermine la durée des notes les unes par rapport aux autres. Il est quantifié par une pulsation , (temps) qui permet de comptabiliser les figures de notes.

figures de notes


SEQUENCE 2 : LA VOIX ET SES MODES DE JEU

Depuis quelques siècles, les compositeurs utilisent la voix dans tous ses états. Et ils n’hésitent pas, pour les besoins de l’imitation à incorporer des onomatopées, pour suggérer des bruits, des animaux, etc. …

COURS « Chant des oiseaux » de Clément Janequin, de la Renaissance musicale (XVIè s.) Le texte est difficilement compréhensible. Les paroles sont brouillées, les voix partent en décalé, en IMITATION. Pour imiter le chant des oiseaux, le compositeur utilise des onomatopées, ce qui était courant à cette période.

Nous entendons un choeur mixte (voix de femmes et d’hommes), sans accompagnement instrumental (a cappella)

Femmes aigu : SOPRANE

Femmes grave : ALTO

Hommes aigu : TENOR

Hommes grave : BASSE

Définition :
Imitation : départ d’un motif musical en décalé. Cela brouille des paroles.
Onomatopée : Technique vocale qui consiste à
former un mot dont le son est imitatif de la chose qu’il signifie. On en trouve dans les musiques de la Renaissance, dans les Bandes dessinées etc. …